Pin d’Alep

Le Pin blanc de Provence ou Pin d’Alep (Pinus halepensis) est un conifère de la famille des Pinacées. C’est le botaniste écossais Philip Miller qui lui donna abusivement ce nom scientifique, en 1768. En effet, c’est le Pinus brutia qui pousse principalement dans la région d’Alep. Sa répartition géographique est essentiellement autour des côtes méditerranéennes, et plus particulièrement en Afrique du Nord et en Espagne. Il est parfois appelé Pin blanc ou Pin de Jérusalem.

Arbre d’environ 20-30 m souvent penché et peu droit, la cime est assez écrasée, irrégulière et claire, les branches sont assez étalées. Il a une longévité de 500 ans environ.

Les rameaux sont vert clair puis gris clair, assez fins, faisant souvent une seconde pousse la même année (polycyclique).

les bourgeons non résineux sont ovoïdes, aigus, bruns, à écailles libres frangées de blanc.

L’écorce est d’abord lisse et gris argenté, puis crevassée, écailleuse, gris brunâtre.

Les feuilles sont des aiguilles par deux, fines, aiguës souples, de 6 à 10 cm, vert grisâtre, appliquées le long des pousses et surtout groupées en pinceaux à l’extrémité des rameaux, persistant 2 à 3 ans.